• Petits mots et petites expressions

    Le pronostic vital n’est plus engagé

    A entendre les dernières informations expliquant hélas qu’un policier est entre la vie et la mort, je me suis surpris à me demander à haute voix : « Comment ? Et le pronostic vital ? Est-il engagé ? » Ce qui était stupide puisque le fait d’être « entre la vie et la mort » parle de lui-même et absurde car il aurait mieux valu souhaiter à ce policier de se sortir d’affaire plutôt que d’avoir ces réflexions sémantiques. Néanmoins, dans les jours qui ont suivi, j’ai constaté la disparition de l’expression qui semblait être la seule utilisable pendant des semaines voire des mois pour expliquer au téléspectateurs ou aux auditeurs que tel ou tel victime de…

  • Petits mots et petites expressions

    Les Français savent …. pensent, …en ont assez…

    Je ne me lasse pas d’entendre hommes et femmes politiques ponctuer leur discours de cette redoutable sentence « Les Français en ont assez… » ou « Les Français pensent…. » Quelle formidable capacité n’ont-ils ou n’ont-elles pas acquise : ils ou elles lisent dans nos pensées et perçoivent nos sentiments. Impressionnant ! Sachant bien que cette capacité n’est réservée qu’à des personnages de films ou de romans, je pars du principe que l’homme ou la femme politique va immédiatement citer une enquête, un sondage, une statistique. Pas du tout, le discours continue sans que soit fournie la moindre justification de cette analyse qui permet à l’envi de valoriser ses idées ou de mettre à mal…

  • Petits mots et petites expressions

    C’est un peu technique…

    Avez-vous remarqué que cette expression est régulièrement utilisée par des hommes ou femmes politiques quand ils(elles) tentent d’expliquer une situation ou un sujet un peu délicat (comprendre : délicat pour eux/elles). Je ne sais pas encore très bien comment interpréter cette expression. Est-ce la manifestation d’une réelle complexité technique qui réserve la compréhension du sujet à une élite précise ? En général, non ! Il est évident que soit la personne qui utilise cette expression n’a elle-même pas bien compris le sujet et masque ainsi cette incompréhension, soit il(elle) prend les téléspectateurs/auditeurs et le journaliste qui l’interroge et éventuellement les autres invités de l’émission pour de parfaits abrutis incapables de suivre son…

massa ut facilisis ut tristique sed mi, quis, felis